Bio-Feedback

Cliquez sur le titre pour lire le segment de texte correspondant.

Le Bio-Feedback (du grec «bios» = vie, de l’anglais «feedback» = retour d’information) est une méthode de traitement de la médecine comportementale. À l’aide d’un appareil de mesure, les patients apprennent à influencer volontairement, grâce au retour d’information, certaines fonctions corporelles qui se passent normalement inconsciemment et, ainsi, à les réguler.

Le pouvoir d’influencer des fonctions corporelles autonomes était considéré comme impossible en médecine, jusqu’au milieu des années 60. Cependant, sur la base de ses expérimentations sur des rats, le neuropsychologue américain Neal Miller a pu prouver en 1967 que chaque comportement physiologique mesurable pouvait être influencé mentalement.

À la fin des années 60, la «Bio-Feedback Society of America» (aujourd’hui: «Association for Applied Psychophysiology and Biofeedback») a été créée en vue d’étudier et d’élargir les possibilités d’applications thérapeutiques du Bio-Feedback. Par la mesure et les réponses de leur propre activité cérébrale, les sujets expérimentaux apprennent alors à influencer volontairement leurs ondes cérébrales, afin d’obtenir un meilleur contrôle de leurs fonctions corporelles.

Depuis lors, le Bio-Feedback s’est établi comme technique de la médecine comportementale. Ce sont avant tout les psychologues, les psychiatres et les physiothérapeutes qui utilisent cette méthode comme mesure d’accompagnement thérapeutique.

Le mode de fonctionnement du Bio-Feedback repose sur le fait que le stress et l’anxiété ont pour conséquence différentes réactions corporelles, telles que la hausse de la tension artérielle et l’accélération du rythme cardiaque. Ces fonctions corporelles survenues inconsciemment peuvent être enregistrées à l’aide de capteurs et d’appareils de mesure spéciaux, qui les traduisent (=feedback/retour d’information) au patient en signaux sonores (par exemple bourdonnements, bruits de battement) ou lumineux. Le patient peut ainsi développer une certaine conscience des processus de son corps: il visualise comment son corps réagit à ses pensées, à ses émotions et à ses comportements. Après un certain temps d’entraînement, les réactions corporelles extériorisées alors automatiquement pourront être influencées volontairement.

© 2017 Eskamed SA

À la connaissance du RME, les assureurs suivants utilisent actuellement – sous quelque forme que ce soit – l'enregistrement au RME.

Veuillez considérer le fait que ces informations sur les assureurs ne revêtent finalement qu'un caractère informatif et qu'elles ne valident aucun droit au remboursement. Chaque assureur décide librement du remboursement d'une méthode ou non, dans quelle mesure il alloue les remboursements et si le remboursement dépend de dispositions particulières ou d'autres conditions que l'enregistrement au RME. Chaque assureur peut modifier ces décisions à tout moment. Nous vous recommandons de vous informer au préalable auprès de votre assureur sur les conditions actuelles de remboursement et obtenir une garantie de remboursement des coûts.

  • Aquilana Versicherungen
  • Cassa da malsauns LUMNEZIANA
  • CONCORDIA Assurance suisse de maladie et accidents SA
  • CPT Assurance SA
  • FKB Die liechtensteinische Gesundheitskasse
  • GALENOS Assurance - maladie et accidents
  • Groupe santé Sodalis
  • Helsana Assurances SA
  • innova Krankenversicherung AG
  • KluG Krankenversicherung
  • Kolping Caisse maladie SA
  • Krankenkasse Stoffel
  • Moove Sympany SA
  • Progrès Assurances SA
  • PROVITA assurance santé SA
  • rhenusana
  • sanavals Gesundheitskasse
  • Sumiswalder Kranken- und Unfallkasse
  • Suva - Assurance militaire
  • SWICA Assurance-maladie SA
  • vita surselva
  • Vivao Sympany SA