Thérapie selon Kneipp/Hydrothérapie

Cliquez sur le titre pour lire le segment de texte correspondant.

La thérapie Kneipp est un procédé d’approche holistique reposant avant tout sur l’utilisation externe de l’eau, mais basé aussi sur l’apprentissage d’une alimentation équilibrée, les plantes médicinales, l’activité physique et sur une vie harmonieuse (appelée aussi «thérapie de l’ordre»). On parle également des «cinq piliers» de la thérapie selon Kneipp.

L’utilisation thérapeutique de l’eau est une longue tradition. Pythagore (570 av. J.-C.) aurait acquis en Égypte la connaissance de l’utilisation des bains froids, qu’il aurait rapporté en Grèce. Des sources naturelles d’eau chaude et d’eau très chaude étaient également utilisées dans les thermes romains. Cependant, avec le déclin de l’Empire romain, la culture thermale perdit de son importance et, au Moyen Âge, le plaisir des bains pris en commun fut même interdit par l’Église. Au bas Moyen-Âge, on croyait que l’eau transmettait des maladies infectieuses.

Siegmund Hahn (1664-1742) et son fils Johann Siegmund Hahn (1696-1773) (surnommés les «Wasserhähne», c’est-à-dire «les Robinets») animèrent l’hydrothérapie moderne au 18ème siècle. Au cours de l’activité du naturopathe Vinzenz Priessnitz (1799-1851), à qui sont attribuées bien des applications actuelles, tels que les enveloppements froids appliqués partiellement ou sur le corps entier, les méthodes continuèrent à être développées au 19ème siècle. Suite à une maladie pulmonaire, l’Allemand Sebastian Kneipp (1821-1897), étudiant en théologie, s’intéressa aux possibilités de guérison naturelles et découvrit, entre autres, les œuvres de Siegmund et Johann Hahn. Par la suite, il réussit à guérir de sa maladie en se baignant dans les eaux froides du Danube. À partir de 1855, dans le cadre de son activité en tant qu’abbé à Wörishofen dans le Bas-Allgäu (en Bavière), il développa un système de traitement thérapeutique intégral qui est appliqué aujourd’hui non seulement sous forme de méthodes thérapeutiques, appelées cures Kneipp, mais aussi comme moyen aidant à se guérir soi-même. En 1886, il publia son traité thérapeutique «Meine Wasserkur» («Ma cure d’eau») qui devint un best-seller. En 1880, sous sa direction, un établissement de bains fut créé à Wörishofen. Cette ville obtint en 1920 le statut de station thermale et héberge aujourd’hui le siège de la «Kneipp-Bund» allemande (association faîtière Kneipp).

Kneipp estimait que les gens étaient trop douillets et mal aguerris. C’est pourquoi le traitement Kneipp vise à renforcer la «force naturelle» innée de l’homme et à activer ses forces d’auto-guérison. Kneipp partait du principe qu’un mode de vie sain représente la condition la plus importante pour la santé. De ce fait, la thérapie selon Kneipp se base sur cinq éléments ou cinq piliers: l’eau, l’alimentation, les plantes, le mouvement et la thérapie de l’ordre (équilibre corps-esprit). Une composante essentielle de la thérapie selon Kneipp consiste dans l’influence de la régulation thermique du corps par des stimuli externes, c’est-à-dire par de l’eau chaude ou froide. Pour garder une température régulière, le corps doit avoir une réaction réflexe à cette irritation thermique, par exemple par un changement de la circulation sanguine, du rythme cardiaque ou de la respiration. Ce qui entraîne une grande influence sur le système nerveux végétatif, allant jusqu’à influencer également des organes internes et d’autres parties corporelles. En outre, l’application de l’eau contribue au nettoyage de la peau et au renforcement du système immunitaire. La thérapie selon Kneipp traditionnelle connaît plus de 130 applications différentes.

© 2017 Eskamed SA

À la connaissance du RME, les assureurs suivants utilisent actuellement – sous quelque forme que ce soit – l'enregistrement au RME.

Veuillez considérer le fait que ces informations sur les assureurs ne revêtent finalement qu'un caractère informatif et qu'elles ne valident aucun droit au remboursement. Chaque assureur décide librement du remboursement d'une méthode ou non, dans quelle mesure il alloue les remboursements et si le remboursement dépend de dispositions particulières ou d'autres conditions que l'enregistrement au RME. Chaque assureur peut modifier ces décisions à tout moment. Nous vous recommandons de vous informer au préalable auprès de votre assureur sur les conditions actuelles de remboursement et obtenir une garantie de remboursement des coûts.

  • AMB Assurances
  • Aquilana Versicherungen
  • Atupri Caisse-maladie
  • Avenir Assurance Maladie SA
  • Cassa da malsauns LUMNEZIANA
  • CONCORDIA Assurance suisse de maladie et accidents SA
  • CPT Assurance SA
  • Easy Sana Assurance Maladie SA
  • FKB Die liechtensteinische Gesundheitskasse
  • GALENOS Assurance - maladie et accidents
  • Groupe Mutuel
  • Groupe santé Sodalis
  • Helsana Assurances SA
  • innova Krankenversicherung AG
  • KluG Krankenversicherung
  • kmu-Krankenversicherung
  • Kolping Caisse maladie SA
  • Krankenkasse Stoffel
  • Krankenversicherung Flaachtal AG
  • Moove Sympany SA
  • Mutuel Assurance Maladie SA
  • Philos Assurance Maladie SA
  • Progrès Assurances SA
  • PROVITA assurance santé SA
  • rhenusana
  • sanavals Gesundheitskasse
  • Sanitas Assurance Maladie
  • Sumiswalder Kranken- und Unfallkasse
  • Suva - Assurance militaire
  • SWICA Assurance-maladie SA
  • vita surselva
  • Vivao Sympany SA
  • ÖKK Kranken- und Unfallversicherungen AG