Reiki

Cliquez sur le titre pour lire le segment de texte correspondant.

Reiki est prononcé «ree-ki» (en japonais «rei» = l’inépuisable énergie de l’univers, «ki» = l’énergie vitale personnelle) et désigne une forme japonaise de thérapie spirituelle par l’imposition des mains. Le maître Reiki transmet l’énergie vitale universelle – qui est également désignée par le nom Reiki – en posant ses mains sur le patient.

Comme l’histoire et la technique du Reiki ne sont transmises que par voie orale, il existe de nombreuses légendes concernant la redécouverte du Reiki à la fin du 19e siècle. Le moine japonais Mikao Usui (1865-1926), qui dirigeait une école de prêtres chrétiens à Kyoto, aurait découvert des sutras tibétains, rédigés en sanscrit et vieux de 2500 ans qui décriraient, par des symboles Reiki, les effets thérapeutiques de l’imposition des mains. Usui était persuadé d’avoir découvert la méthode que, jadis, Jésus Christ aurait appliquée pour accomplir ses guérisons miraculeuses. Toutefois, jusqu’à aujourd’hui, on ne connait pas de tels sutras tibétains et Usui lui-même aurait affirmé que les symboles Reiki seraient authentiques mais pas originaux.

Comme Usui ne savait pas comment interpréter ces symboles Reiki, il se retira sur le mont Kuriyama pour méditer. Après trois semaines de jeûne et de méditation, il eut une vision lumineuse. Le jour suivant, il se blessa le pied sur une pierre. Lorsqu’il posa ses mains sur la blessure, le saignement s’arrêta. Le même jour, il put guérir une femme de sa rage de dents. C’est ainsi que Usui commença à guérir les gens avec ses mains et, plus tard, à enseigner la méthode Reiki.

Après la mort d’Usui, Chijiro Hayashi (1879-1940), son plus proche collaborateur, fonda à Tokyo, en 1930, la première clinique privée de Reiki. Hawayo Takata (1900-1980), disciple d’Hayashi, popularisa le Reiki dans le monde entier à partir d’Hawaï. Jusqu’à sa mort, en 1980, elle initia 20 maîtres Reiki pour transmettre son savoir.

La petite-fille de Takata, Phyllis Furumoto, est considérée aujourd’hui par de nombreux maîtres Reiki comme le Grand-maître du système Usui. Elle fonda l’Alliance-Reiki et y enseigne le Reiki avec trois degrés et environ cinq symboles. Barbara Ray, qui a également été initiée par Takata, met en doute la légitimité de Furumoto comme successeur de Takata et prétend elle-même au titre de Grand-maître. Dans sa propre organisation, «The Radiance Technique Association International» (T.R.T.A.I.), elle enseigne le Reiki avec sept degrés et environ 30 symboles. Ainsi, il existe aujourd’hui deux branches du Reiki, bien que le système Usui de Furomoto soit le plus répandu en Europe.

D’après la philosophie Reiki, les maladies et le stress se produisent lorsque le contact entre une personne et l’énergie universelle est bloqué, par exemple par des sentiments longuement réprimés.

Les adhérents du Reiki partent du principe que normalement, chaque personne naît avec la capacité d’absorber cette énergie universelle et de la transmettre. Cependant, pour pouvoir maitriser cette énergie, on doit d’abord suivre un enseignement donné par un maître ou un enseignant de Reiki qui «initie» le disciple. Divers séminaires lors desquels on peut apprendre les différents degrés de Reiki sont proposés à cet effet.

Le maître ou enseignant de Reiki joue le rôle de médiateur pour transmettre au disciple l’énergie universelle qui coule à travers tous les êtres vivants. Cela renforce l’énergie vitale du disciple et stimule la capacité d’auto-guérison de son corps. Le niveau de conscience de l’étudiant s’améliore au fur et à mesure qu’il gravit les différents degrés Reiki. De plus, l’énergie ne coule que vers les endroits où le besoin se fait sentir. De cette manière, le maître Reiki ne peut jamais transmettre «trop» d’énergie à son disciple car le corps n’absorbe que la quantité d’énergie dont il a effectivement besoin.

Plus le champ énergétique visé (chakra) est bloqué, plus le flot d’énergie est important. Il n’est pas possible de «suractiver» un champ énergétique. En outre, le maître Reiki ne transfère jamais sa propre énergie. Il «ouvre» simplement le corps du patient pour que celui-ci puisse de nouveau recevoir l’énergie vitale.

© 2017 Eskamed SA

À la connaissance du RME, les assureurs suivants utilisent actuellement – sous quelque forme que ce soit – l'enregistrement au RME.

Veuillez considérer le fait que ces informations sur les assureurs ne revêtent finalement qu'un caractère informatif et qu'elles ne valident aucun droit au remboursement. Chaque assureur décide librement du remboursement d'une méthode ou non, dans quelle mesure il alloue les remboursements et si le remboursement dépend de dispositions particulières ou d'autres conditions que l'enregistrement au RME. Chaque assureur peut modifier ces décisions à tout moment. Nous vous recommandons de vous informer au préalable auprès de votre assureur sur les conditions actuelles de remboursement et obtenir une garantie de remboursement des coûts.

  • AMB Assurances
  • Aquilana Versicherungen
  • Avenir Assurance Maladie SA
  • Cassa da malsauns LUMNEZIANA
  • CPT Assurance SA
  • Easy Sana Assurance Maladie SA
  • Groupe Mutuel
  • Groupe santé Sodalis
  • innova Krankenversicherung AG
  • Mutuel Assurance Maladie SA
  • Philos Assurance Maladie SA
  • rhenusana
  • sanavals Gesundheitskasse
  • Suva - Assurance militaire
  • vita surselva