Réflexothérapie

Cliquez sur le titre pour lire le segment de texte correspondant.

La thérapie des zones réflexes consiste à exercer un toucher spécifique sur différentes zones réflexes du corps. L'objectif du traitement est de stimuler et de renforcer les capacités de régulation et d’auto-guérison du corps.

La thérapie des zones réflexes remonte à un médecin américain spécialiste en oto-rhino-laryngologie, William Fitzgerald (1872-1942). Il étudiait au début du 20ème siècle les connaissances médicales des Indiens dont les traitements traditionnels comprenaient également certaines formes de la thérapie des zones réflexes. Fitzgerald systématisa et compléta les vieilles traditions et développa sa propre méthode qu'il présenta en 1915 comme «la thérapie des zones». Cette méthode fut reprise aux États-Unis par la masseuse Eunice Ingham (1889-1974) dans les années trente. Grâce à son ouvrage intitulé «Ce que les pieds peuvent raconter», elle rendit la méthode populaire et accessible à un large public profane.

En Europe, la méthode dite «réflexologie» n’a alors été tout d’abord connue comme n’étant qu’une méthode simplifiée d'auto-traitement et de soins. Une des élèves d’Eunice Ingham, la masseuse allemande Hanne Marquardt, utilisa la méthode à partir de 1958, dans ses séances de traitement des patients atteints de différentes maladies. Sur la base de ses expériences, elle développa le massage des zones réflexes du pied, jusqu’à en élaborer une forme de thérapie et fonda finalement son propre centre de formation. Doreen Bayly, une autre élève d’Ingham, introduisit la réflexologie au début des années 1960 en Angleterre où elle fonda également une école. D'autres pionniers de la thérapie des zones réflexes sont Elipio Zamboni qui introduisit la thérapie des zones réflexes en Italie, et Martine Faure-Aldersson qui décrit une thérapie globale des zones réflexes dans son livre publié en 2007 à Paris «Réflexologie Thérapie Totale». Au fur et à mesure de son développement, d'autres principes et approches thérapeutiques ont été intégrés et complètent à ce jour les possibilités thérapeutiques de la thérapie des zones réflexes. Des exemples de traitement du pied sont le drainage lymphatique réflexe, la thérapie des zones réflexes des nerfs selon Froneberg, la technique métamorphique selon St-John et la thérapie des zones réflexes crânio-sacrales selon Faure-Alderson. Les connaissances issues de la thérapie par la couleur ou par la respiration ou celles des méridiens et des chakras ont également été intégrées.

En outre, le traitement peut faire appel à divers autres zones réflexes du corps ne se limitant pas uniquement aux zones réflexes des pieds. Ce concept de thérapie plus vaste a été désigné thérapie des zones réflexes.

La thérapie des zones réflexes est basée sur l'idée que le corps dans son intégralité se reflète dans des parties distinctes du corps : ainsi par exemple, la surface du pied, peut se diviser en de nombreuses zones représentant chacune un organe ou une région spécifique du corps. Ces zones sont nommées zones réflexes. Il existe un lien étroit entre la zone réflexe et l'organe associé : l’organe souffrant d'un dysfonctionnement ou d’une modification pathologique provoque une irritation de la zone réflexe correspondante qui y répond par une certaine réaction. Cette «réponse» peut se manifester par des douleurs, des sensibilités, des anomalies dans les tissus ou dans les flux d'énergie de cette zone réflexe. La thérapie des zones réflexes utilise ces connexions entre les organes internes et les zones de la peau : grâce à des techniques du toucher particulières, les zones réflexes touchées sont traitées de manière à influencer positivement les parties du corps et les fonctions du corps correspondantes et à stimuler les pouvoirs d'auto-guérison du corps.

En ce qui concerne les effets de la thérapie des zones réflexes, il existe plusieurs théories. Il est supposé, par exemple, que les zones réflexes sont reliées aux organes via des connexions nerveuses ou des trajets énergétiques ou que la conduction des stimuli s’effectue par le biais de la dénommée matrice extracellulaire.

Il existe différents systèmes de zones réflexes pouvant servir de base au thérapeute des zones réflexes pour le traitement. Il s’agit notamment des systèmes suivants :

- Les dénommés dermatomes ou zones de Head qui tiennent leur nom du neurologue anglais Sir Henry Head. Les dermatomes sont les zones de la peau innervées par un nerf spinal et reliées à certains organes du corps par des connexions nerveuses.

- La grille des zones corporelles de William Fitzgerald qui divise le corps en dix zones longitudinales et trois zones horizontales.

- Eunice Ingham développa l’idée que chaque zone du corps se reflète dans une zone ou un point réflexe de la plante des pieds.

- Les zones réflexes du dos ou de l’abdomen selon Jochen M. Gleditsch, Johann Abele ou Ann Lett.

- Les dénommés microsystèmes sur le crâne, par exemple, selon Toshikatsu Yamamoto.

- Les modèles concernant les points réflexes ou zones de douleurs myofasciales tels que les points sensibles selon Lawrence H. Jones, les points d’irritation segmentaux selon Karl Sell ou les points réflexes neurolymphatiques selon Frank Chapman.

- D’autres systèmes des zones réflexes se servent des mains, des oreilles ou du visage.

© 2017 Eskamed SA

À la connaissance du RME, les assureurs suivants utilisent actuellement – sous quelque forme que ce soit – l'enregistrement au RME.

Veuillez considérer le fait que ces informations sur les assureurs ne revêtent finalement qu'un caractère informatif et qu'elles ne valident aucun droit au remboursement. Chaque assureur décide librement du remboursement d'une méthode ou non, dans quelle mesure il alloue les remboursements et si le remboursement dépend de dispositions particulières ou d'autres conditions que l'enregistrement au RME. Chaque assureur peut modifier ces décisions à tout moment. Nous vous recommandons de vous informer au préalable auprès de votre assureur sur les conditions actuelles de remboursement et obtenir une garantie de remboursement des coûts.

  • AMB Assurances
  • Aquilana Versicherungen
  • Atupri Caisse-maladie
  • Avenir Assurance Maladie SA
  • AXA Winterthur
  • Cassa da malsauns LUMNEZIANA
  • CONCORDIA Assurance suisse de maladie et accidents SA
  • CPT Assurance SA
  • CSS Assurance-maladie SA
  • Easy Sana Assurance Maladie SA
  • FKB Die liechtensteinische Gesundheitskasse
  • Groupe santé Sodalis
  • innova Krankenversicherung AG
  • Moove Sympany SA
  • Mutuel Assurance Maladie SA
  • Philos Assurance Maladie SA
  • PROVITA assurance santé SA
  • rhenusana
  • Sanagate AG
  • sanavals Gesundheitskasse
  • Sanitas Assurance Maladie
  • Sumiswalder Kranken- und Unfallkasse
  • Suva - Assurance militaire
  • SWICA Assurance-maladie SA
  • vita surselva
  • Vivao Sympany SA