Informations sur la méthodeMéthode Baunscheidt


Définition

La méthode Baunscheidt est une technique de détoxication par simulation du derme dans le cadre de laquelle la peau est tout d’abord piquée, puis frottée avec une huile spéciale, de manière à provoquer une éruption cutanée.

Origine

C’est Carl Baunscheidt (1809-1873), un ingénieur et inventeur allemand souffrant de rhumatismes (provoqués par la goutte d’après certaines sources), qui met au point la méthode Baunscheidt. Un soir de l’été 1847, il se fait piquer par des moustiques sur sa main droite, qui était très douloureuse, et constate un soulagement de ses maux à l’endroit des piqûres. Il invente alors un dispositif faisant intervenir des aiguilles et une huile essentielle, censé reproduire l’effet d’une piqûre de moustique. Dans les années 1860, l’université de Bonn effectue des recherches cliniques sur la méthode Baunscheidt, qu’elle finit par recommander, ce qui pousse de nombreux médecins à l’adopter. Aujourd’hui, cette technique est principalement utilisée par les naturopathes et par les thérapeutes qui privilégient les traitements naturels.

Principes

À l’instar de toutes les autres techniques thérapeutiques de détoxication, la méthode Baunscheidt repose sur la théorie de la pathologie sur l’humeur, dont le postulat est que les fonctions corporelles seraient déterminées par quatre fluides : le sang, le flegme, la bile noire et la bile jaune. Certaines qualités leur sont attribuées, comme la chaleur et la sécheresse pour la bile jaune, le froid et l’humidité pour le flegme. Selon la constitution de chacun, un de ces fluides est souvent prédominant et détermine le type de l’individu, ce qui est pris en considération lors de mesures pour le maintien de la santé et en cas de maladie. Les tempéraments classiques issus de la doctrine des humeurs sont à ce jour connus comme le colérique, le flegmatique, le mélancolique et le sanguin. L’état de santé d’une personne est principalement déterminé par l’équilibre existant entre ces quatre fluides (eucrasie), dont la mauvaise répartition (dyscrasie) entraîne l’apparition de maladies. Ce déséquilibre peut être corrigé en évacuant du corps les fluides superflus. Ce processus s’effectue soit via la peau, soit par l’intermédiaire d’organes tels que l’intestin ou les reins. En outre, les traitements stimulent le système immunitaire et activent les forces auto-curatives de l’organisme.

La méthode Baunscheidt est également une thérapie par stimulation, qui s’inspire des principes de la réflexologie. Certaines régions de la peau, appelées zones de Head, sont reliées à des organes internes bien spécifiques, par l’intermédiaire de connexions nerveuses. En raison de ces interactions, un trouble affectant un organe interne peut provoquer, par réflexe, des douleurs ou des altérations (hypersensibilité, contraction, gonflement) sur la zone de la peau correspondante et dans le tissu conjonctif sous-cutané. La réflexologie met à profit cette connexion par rétroaction: en stimulant artificiellement une région cutanée donnée, par exemple avec la chaleur ou un médicament, il est possible d’influer sur l’organe malade correspondant à la zone de la peau traitée.

Grâce à la stimulation cutanée, la méthode Baunscheidt permet d’améliorer la circulation sanguine locale, mais aussi au niveau des organes internes qui présentent une connexion réflexe avec le segment dermique traité. C’est ainsi que les douleurs sont atténuées et les organes internes fortifiés.

© 2017 Eskamed SA

Trouver un thérapeute

Autres entrées dans le thème «Méthodes de détoxication»