Informations sur la méthodeMassage rythmique anthroposophique


Définition

Le massage rythmique d’après Ita Wegman est une forme de traitement par le massage qui utilise les techniques thérapeutiques de la médecine anthroposophique. Le terme « rythmique » ne s’applique pas seulement à la cadence imprimée au travail du masseur mais également à l’action ciblée sur le système rythmique du patient (respiration, circulation).

Origine

La médecine anthroposophique trouve son origine dans les travaux de Rudolf Steiner, philosophe et homme de sciences autrichien (1861-1925). Avec l’aide de la doctoresse hollandaise Ita Wegman (1876-1943), il associe ses idées et sa vision de l’Homme aux techniques de la médecine conventionnelle d’alors pour créer la médecine anthroposophique en 1920. Dès 1921, les premières cliniques voient le jour à Arlesheim (Bâle-Campagne) et à Stuttgart et mettent en pratique cette approche médicale. Dix ans après, la médecine anthroposophique s’était diffusée dans le monde entier.

Sur la base des résultats obtenus par la médecine anthroposophique, Ita Wegman renouvelle les méthodes du massage suédois classique. Avec l’aide de Margarethe Hauschka, médecin à l’institut clinique-thérapeutique d’Arlesheim, elle invente le massage rythmique. Cette technique peut être considérée comme une extension du massage classique et fait partie, depuis les années 1930, des traitements les plus fréquemment utilisés dans le cadre de la médecine anthroposophique.

Principes

Le massage rythmique repose sur la conception anthroposophique de l’être humain.

En anthropologie anthroposophique, l’homme est considéré dans son existence physique, spirituelle et psychique et l’on détermine trois zones du corps : le système sensoriel nerveux dans la région de la tête, le système du métabolisme et des membres de la zone des abdominaux et le système rythmique de la zone thoracique, qui est l’intermédiaire entre les deux. Les processus de thérapie et de diagnose anthroposophiques se basent sur la structure de l’être humain en quatre unités. Les quatre corps naturels de l’être humain s’influencent mutuellement : l’organisation physique, qui désigne les éléments visibles du corps, le corps éthérique, qui représente la somme des forces vitales (croissance, régénération), le corps astral ou de l’âme, qui abrite la vie intérieure et le psychisme (sensations, sentiments, conscience), et le « Moi », ou l’organisation égotique, qui constitue le centre de la personnalité (conscience de soi).

Ces quatre unités sont puissamment interconnectées et ne se séparent qu’après la mort. Leurs interactions déterminent l’état de santé d’une personne. Ainsi, les maladies sont en fait causées par un déséquilibre entre ces quatre éléments. Le traitement doit donc avoir pour objectif de rééquilibrer les éléments constituants de l’être humain et de rétablir leur harmonie.

L’anthroposophie n’envisage pas la maladie comme un dysfonctionnement mais la considère plutôt comme une occasion de faire évoluer la personnalité et de la remodeler. À partir des quatre composantes de l’être, plusieurs types de maladies sont distingués : les scléroses (corps physique), les tumeurs (corps éthérique), les inflammations (corps astral) et les paralysies (organisation du Moi). Toutes les maladies sont considérées comme l’expression du psychisme et de l’esprit. Chaque état clinique doit être traité de manière individuelle puisqu’une pathologie est toujours conditionnée par la situation personnelle de l’individu concerné.

L’objectif du massage rythmique est de stimuler les forces auto-curatives du patient au moyen d’une manipulation empathique, fluide et rythmée. Les processus embourbés dans la passivité peuvent ainsi être réactivés et les déséquilibres sont contrebalancés. En outre, le massage améliore la circulation sanguine et lymphatique et régule la tension dans les tissus musculaires et conjonctifs. Le massage rythmique peut également exercer une influence positive sur les fonctions autonomes comme la respiration, la digestion, le cycle veille-sommeil et l’immunité anti-infectieuse.

© 2020 Eskamed SA

Trouver un thérapeute

Autres entrées dans le thème «Massage»