Informations sur la méthodeVentouses (MTC)


Définition

La thérapie par ventouses appartient aux méthodes thérapeutiques les plus utilisées de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Dans les pays occidentaux, les ventouses, comme les thérapies avec des sangsues ou la saignée font partie des procédés classiques de la naturopathie et sont regroupées sous l’appellation «thérapies de détoxication et de détoxination». On distingue trois différentes formes de ventouses: les ventouses sèches, les ventouses humides avec scarification et le massage avec ventouses.

Origine

Les ventouses sont une méthode thérapeutique qui a été et est toujours utilisée dans de nombreuses cultures. On trouve les premières mentions de l’utilisation thérapeutique des ventouses sur le sceau d’un médecin mésopotamien datant de 3300 ans avant J.-C. L’application de ventouses était également reconnue comme méthode thérapeutique dans les médecines traditionnelles de l’Inde, de la Chine, de l’Amérique du Sud et de l’Egypte. Dans la Grèce antique, il existait même un Dieu des ventouses et la méthode était tellement répandue que le récipient en forme de cloche, utilisé pour cette thérapie est devenu le symbole du médecin.

Dans le cadre de sa doctrine des humeurs, le médecin grec Hippocrate (460-377 av. J.-C.) avait fourni non seulement une justification théorique pour l’efficacité des ventouses mais également des instructions détaillées pour leur application. Au Moyen Age, ce sont les barbiers et les chirurgiens-barbiers qui posaient les ventouses ou pratiquaient la saignée sur leurs clients. Comme ce travail «sanglant» était trop souvent pratiqué à tort et à travers, la méthode tomba complètement dans l’oubli. Ce n’est que dans les années 1920 que le médecin autrichien Bernhard Aschner (1883-1960) remit les méthodes de détoxication à l’ordre du jour. Aujourd’hui, dans les pays occidentaux, les ventouses sont principalement appliquées par les thérapeutes et les médecins naturopathes mais les thérapeutes MTC pratiquent également cette méthode.

Principes

La thérapie MTC avec des ventouses repose sur les théories et les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise : la théorie des principes énergétiques Yin et Yang, celle des cinq éléments et le concept des méridiens. Ce dernier comprend, entre-autres, l’idée que le corps humain est traversé par une force ou une énergie vitale, le Qi, et que celle-ci circule dans des canaux bien définis, les méridiens. Les méridiens conduisent le Qi à travers tout le corps et créent ainsi une circulation énergétique qui relie les organes et les systèmes d’organes en entités fonctionnelles. Le flux du Qi peut être influencé par la stimulation des nombreux points d’acupuncture qui se situent sur ces méridiens. D’après la conception chinoise, les maladies surviennent lorsque la circulation harmonieuse du Qi dans le corps est bloquée ou déréglée. Lors d’une thérapie avec des ventouses MTC, les ventouses sont appliquées directement sur des points d’acupuncture. La stimulation ciblée des points d’acupuncture devrait réguler le flux du Qi et exercer une influence positive sur les systèmes fonctionnels et les organes internes.

Dans la conception occidentale, la thérapie avec des ventouses est basée sur la théorie des humeurs. Celle-ci repose sur l’idée que les fonctions corporelles sont orchestrées par les quatre humeurs corporelles: le sang, le phlegme, la bile noire et la bile jaune. L’équilibre entre ces quatre humeurs est la plus importante condition pour être en bonne santé; les maladies sont le résultat d’une mauvaise pondération des quatre humeurs. Ce déséquilibre peut être corrigé en laissant s’écouler les humeurs superflues. Cette évacuation peut s’effectuer soit par la peau, soit par d’autres organes comme les intestins ou les reins.

En outre, les ventouses sont une thérapie par stimulation lors de laquelle on utilise le principe des zones réflexes: différentes régions de la peau, appelées zones de Head, sont reliées à des organes spécifiques par les voies nerveuses. Par ces connexions nerveuses, certains désordres d’un organe interne peuvent déclencher, par réflexe, des douleurs ou des modifications (hypersensibilité, indentation, gonflement) sur la peau ou dans les tissus conjonctifs sous-jacents de la région qui lui correspond. Dans la thérapie par stimulation ou la réflexologie, on utilise cette connexion dans le sens inverse: on exerce mécaniquement, avec de la chaleur ou des médicaments, une stimulation sur un endroit spécifique de la peau pour influencer l’organe malade relié à cette zone cutanée.

Lors d’un traitement avec des ventouses, on applique un récipient creux sur une zone cutanée spécifique et l’on y crée un vide relatif. Cette dépression exerce alors un effet de succion sur les tissus sur lesquels la ventouse est posée. La succion provoque une révulsion du sang et du liquide lymphatique dans les tissus sous-jacents. Cela favorise non seulement l’irrigation locale mais également l’irrigation des organes internes qui sont reliés par reflexe aux zones de peau traités. De plus, les ventouses stimulent le métabolisme, éliminent les tensions musculaires et les «géloses» (voir déroulement du traitement) et activent le système immunitaire. Les ventouses humides provoquent en plus un saignement qui permet également d’évacuer des toxines.

© 2018 Eskamed SA

Trouver un thérapeute

Autres entrées dans le thème «Méthodes de détoxication»