Informations sur la méthode

Thérapie du développement et de l‘apprentissage selon PäPKi pour enfants d'âge préscolaire et scolaire


Définition

La thérapie de développement et de l’apprentissage selon PäPKi est une méthode thérapeutique neurophysiologique pour les enfants qui souffrent de troubles de développement fonctionnels délimités et pour leurs parents.

Origine

PäPKi est l’abréviation de Pädagogische Praxis für Kindesentwicklung (Pratique pédagogique pour le développement de l’enfant). La thérapie de développement et de l’apprentissage selon PäPKi a été développée à la fin des années 1990 en Allemagne par la pédagogue et psychomotricienne Dr Wibke Bein-Wierzbinski. Elle constate que le nombre d’enfants avec des troubles de développement circonscrits croît significativement au cours des années 1980. Elle se fixe alors comme objectif d’apporter un soutien ciblé au développement et à la maturation de ces enfants. La fondatrice de la thérapie PäPki s’est inspirée de nombre d’autres thérapies neuropsychologiques et de kinésithérapies sensorielles comme Bobath, Vojta ou la psychomotricité et la thérapie de l’intégration sensorielle selon Ayres.

La thérapie de développement et de l’apprentissage selon PäPKi est enseignée en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Deux cursus de formation sont proposés. Le premier est axé sur le traitement de nourrissons et d’enfants en bas âge, alors que le second s’adresse aux enfants d’âge préscolaire et aux écoliers du cycle primaire.

Le nom « Entwicklungs- und Lerntherapie nach PäPKi » (thérapie de développement et de l’apprentissage selon PäPKi) est une marque protégée. Les formateurs et les thérapeutes qui désirent utiliser cette désignation à titre de marque sont eux-mêmes responsables d’obtenir l’accord préalable de la part du titulaire de la marque. L’enregistrement au RME ne confère aucun droit à ce sujet.

Principes

Les troubles de développement fonctionnels peuvent se manifester comme des troubles circonscrits du langage, du développement et de l’apprentissage. Dans ce contexte, « circonscrit » se comprend comme limité voire, délimité (et donc pouvant être circonscrit). Contrairement aux troubles envahissants du développement, il s’agit ici de légers retards dans des domaines de fonctionnalités limités. Ces troubles trouvent, sans exception, leur origine dans la petite enfance ou l’enfance et progressent de manière continue. Il s’agit plus précisément de limitations ou de retards de développement de fonctions étroitement liées à la maturation biologique du système nerveux central. Ce sont, le plus souvent, des problèmes de coordination motrice, des problèmes de langage ou de déficiences visuo-spatiales. Ces difficultés disparaissent souvent avec l’âge mais de petites séquelles peuvent encore être observées chez des adultes.

Plusieurs approches thérapeutiques de troubles de développement circonscrits visent uniquement les symptômes. Mais comme les anomalies traitées ici ne sont pas dues à un manque de formation, la répétition des exercices ne peut pas venir à bout des déficiences. Les enfants qui sont soignés de la sorte risquent de développer d’autres stratégies de compensation et de nouveaux troubles de comportement. Au lieu de travailler sur les points faibles, la thérapie de développement et de l’apprentissage selon PäPKi permet de rattraper les phases de développement manquées.

Cette méthode se sert du développement naturel de la motricité voire, du processus neuromoteur de redressement. À l’aide de l’intégration sensorielle (perception et traitement centralisés des stimuli), l’enfant devient capable de vaincre les forces de gravité et de se redresser de la position couchée. La thérapie PäPKi apporte un soutien ciblé au système neuronal et au développement neuromoteur.

La thérapie par le mouvement permet de réduire les retards de développement et produit des convergences (concentrations des influx neuronaux) dans le tronc cérébral qui sont bénéfiques pour la coordination de la motricité globale et qui améliorent également la motricité fine et la coordination visuelle et articulaire.

L’amélioration de la perception de leur propre corps développe les compétences personnelles, les compétences sociales et les aptitudes d’apprentissage des enfants en phase de croissance. La thérapie PäPKi peut atténuer un grand nombre de troubles du comportement.

© 2019 Eskamed SA

Trouver un thérapeute